Pédagogie pour les Éclaireurs et Guides

Par Equipe Groupe | 23 May 2017

Pour les 12 à 17 ans: Les Éclaireurs et Guides

Pour les éclaireurs à la Troupe et les guides à la Compagnie, c’est l’âge de l’aventure.

Les adolescents la préparent et la vivent dans le cadre d’une patrouille pour les éclaireurs ou d’une équipe pour les guides (8 jeunes).

Chacun se voit confier une part progressive de responsabilité adaptée à son savoir-faire dans les activités de la vie quotidienne. La progression est jalonnée d’étapes permettant l’acquisition et la reconnaissance des compétences.

Ils s’engagent à être « toujours prêts ».

Durant l’année, réunions, sorties, week-ends et camps de quelques jours permettent de se préparer pour la grande aventure du camp d’été (2 à 3 semaines).

Les chefs qui encadrent la Troupe ou les cheftaines pour la compagnie sont de jeunes adultes. Ils apportent leur expérience et l’autorité d’un grand frère ou d’une grande sœur.

Fondements de la pédagogie

1. La prise de responsabilités progressive, à la mesure de l’âge de chacun (12 à 17 ans)

  • Attribution de responsabilités individuelles au sein de la patrouille/équipe et de la troupe/ compagnie et mise en application de la subsidiarité au sein de celles-ci.
  • Concrètement, cela signifie qu’une tâche est confiée à la plus petite entité capable de la réaliser, avec une liberté laissée aux moyens employés et la responsabilité d’en assumer le succès ou l’échec, tout en gardant un contrôle bienveillant, dans le souci de faire grandir l’autre et ne pas le laisser seul face à une difficulté qu’il ne saurait surmonter seul.

2. La pédagogie du grand frère

  • Chaque patrouille(équipe) est animée par un Chef de patrouille(équipe), un garçon ou une fille de 16 ou 17 ans qui a sous sa responsabilité des enfants de 12 à 15 ans.
  • Les plus jeunes progressent en regardant le plus grand, qui est lui, conscient, d’avoir la charge des plus jeunes et de devoir montrer l’exemple.

3. Une pédagogie par le jeu

  • L’apprentissage, quel qu’il soit, passe toujours par le jeu.
  • « Le scoutisme est un jeu plein d’entrain » disait Baden Powell, fondateur du scoutisme.
  • Les activités ludiques aiguisent l’intérêt de l’adolescent et stimulent sa curiosité, lui permettant ainsi d’acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux talents sans se lasser.

4. Un contact avec la nature

  • La plupart des activités se déroulent en extérieur.
  • Ce contact avec la nature développe les capacités d’observation, d’adaptation et d’émerveillement des enfants. Il favorise également les activités sportives.
  • En invitant, en outre, les adolescents à la débrouillardise et en les éveillant au sens du respect et au sens du temps, ce contact avec la nature constitue un moyen essentiel de maturation pour chaque adolescent.

La Loi Scoute

Le Scout met son honneur à mériter confiance
Le Scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés
Le Scout est fait pour servir et sauver son prochain
Le Scout est l’ami de tous et le frère de tout autre Scout
Le Scout est courtois et chevaleresque
Le Scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu, il aime les plantes et les animaux
Le Scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié
Le Scout est maître de soi, il sourit et chante dans les difficultés
Le Scout est économe et prend soin du bien d’autrui
Le Scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes

La Promesse Scoute

Sur mon honneur et avec la grâce de Dieu,
Je m’engage à servir de mon mieux
Dieu, l’Église et mon pays, A aider mon prochain en toutes circonstances,
Et à observer la loi scoute.

Retour a la pedagogie SUF.